• 8 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "avignon le jacquemart"

    La place de l’Horloge à Avignon doit son nom, depuis le XVIème siècle, à l’horloge installée dans la tour louée aux

     

    religieuses du couvent Saint Laurent qui dominait l’ancien Hôtel de Ville de style gothique. Elle est dotée d’un

     

    mécanisme qui sonne les heures, créé par Amiel Guibert, serrurier. Pierre Gentil, lapicide, et Jean Morgier, maçon,

     

    renforcèrent la terrasse de la tour et la dotèrent d’un campanile orné d’une flèche et de clochetons destiné à accueillir la

     

    cloche et son mécanisme. Un jacquemart fabriqué dans du bois de figuier fut installé devant la cloche. Ce mot vient de

     

    Jaqueme, nom propre, ancienne forme picarde de Jacques. A l’origine il désignait le valet du seigneur qui sonnait les

     

    cloches en cas d’alerte.

     

    L’Hôtel de Ville gothique et la place subirent de nombreuses modifications au cours des siècles. En 1838, les anciennes

     

    statues du jacquemart furent remplacées et recueillies au palais du Roure, musée du Vieil Avignon où l'on peut toujours

     

    les voir.

     

    C’est dans cette période aussi que l’on décida de détruire l’Hôtel de Ville gothique pour en rebâtir un neuf. Le nouveau

     

    fut inauguré en 1851. Seule l’ancienne tour et son campanile furent conservés, peu mis en valeur par l’actuel bâtiment.

     

    Le jacquemart qui continue à sonner les heures sur Avignon représente un soldat coiffé d’un casque et d’une cotte de

     

    maille. Son épouse Jacote, habillée d’un longue casaque jaune, tend le bras vers lui, une rose à la main.

     

    EXTRAIT DE VOIX NOMADE -CARNET DE VOYAGES

     

    Seul vestige de la livrée du XIVe siècle, devenue hôtel de ville dès 1447, la tour du jacquemart est

     

     

     

     

    englobée dans les bâtiments du XIXe siècle. Ce parti fut critiqué par Prosper Mérimée : " On conserve la

     

    tour, écrivit-il, comme on conserve les perdrix à Pithiviers, en les mettant dans un pâté dont seul le cou

     

    passe dehors".

     

    Les armoiries sculptées et peintes à une clef de voûte attestent de l’identité du constructeur, le cardinal

     

    Audoin Aubert, neveu du pape Innocent VI. Elevée après 1352 (et avant 1363), la tour du jacquerie

     

    conserve sur deux niveaux des restes de décor peint (fausses tentures, rinceaux). Des culots sculptés et

     

    deux carrelages vernissés remontent également à l’origine de la construction. L’installation de l’horloge

     

    (qui a donné à la tour l’un de ses vocables, et son nom à la place) et d’un premier jacquemart (remplacé

     

    par les actuelles statues de bois peint) remonte à 1471.

    www.avignon.fr/fr/culture/.../

     

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires